Montag, 15. Januar 2018




Résidence no 2: Félix Antoine-Morin - Coextensive Ubiquity
Studio multimédia - Conservatoire de musique de Montréal
4750, avenue Henri-Julien - Montréal (près du métro Mont-Royal)
25 janvier 2018 • 20h00
(précédé d'une discussion avec l'artiste à 19h30)
 
Coextensive Ubiquity (installation sonore performative. Vers une écoute ubiquitaire en temps réel)
 
L'idée centrale du projet est de transporter les gens à dans un espace géographique, ou une architecture choisie – par un déplacement virtuel – grâce à un dispositif de transmission du son en simultané. Dans les deux dernières années, Félix-Antoine Morin et Lucas Paris ont développé une nouvelle technologie avec l'aide de micros stéréo branchés sur des Iphones. Ceux-ci envoient des paysages sonores en temps réel vers un ordinateur central. Ces signaux sont ensuite manipulés et transformés en direct pour créer une œuvre sonore immersive.
 
Lors de cette résidence, les postes de captation seront déployés un peu partout dans le conservatoire et re-transmis dans la salle multimédia. En résumé, le conservatoire deviendra en quelque sorte un gros instrument de musique!
 
Félix-Antoine Morin
Jouant tout autant à l’intérieur qu’en marges des codes esthétiques, Félix-Antoine Morin tend à redéfinir la composition en termes de facture poétique: une construction artisanale qui dégage sa propre aura imaginaire. Inspiré par les musiques traditionnelles et sacrées, il reprend du rituel le principe de dynamique processuelle. À l’instar des formules incantatoires, les diverses matières sonores -paysages, bruits ou instruments multiples- sont autant d’éléments qui élaborent un dispositif qui vise non pas à déterminer la musique, mais à la convoquer. Une architecture stratifiée, parfois tissée d’états suspendus qui se nourrissent de polarités contraires. Dans le substrat de ses œuvres, les évènements sonores frôlent le mélodique sans jamais s’y abandonner, écrivent une narration qui navigue à l’échelle du micro et du macro, se densifient en des nœuds précaires qui se désagrègent dans l’instant. L’expérience d’écoute aspire à une traversée de paysages, d’images et de croisements poétiques…

Félix-Antoine Morin a étudié les arts visuels à l’UQAM et la composition électroacoustique au Conservatoire de Montréal. Il collabore fréquemment avec des chorégraphes (Serge Bennathan, Thierry Huard, Mélanie Verville, Estelle Clareton, Anne-Claire Cauhapé), des vidéastes (François Miron, Karl Lemieux, Ben Philippi, Alexis Zeville), des artistes médiatique (Alexander Wilson, Nandita Kumar, Parabolik Guerrilla, Lucas Paris) et avec d’autres musiciens (Maxime Corbeil-Perron, Political Ritual, Jean-François Laporte, Quasar, Nuclear Ramjet, ttttttttttttttttttttt). En 2008, il remporte un prix du JTTP et en 2012, il reçoit le prix Joseph S. Stauffer du Conseil des arts du Canada. Ses oeuvres ont été présentées dans plusieurs événements nationaux et internationaux et ses albums sont disponibles sur K o h l e n s t o f f Records.
 
Tarifs : 
Régulier : 15$
. Étudiants : Gratuit pour tous les étudiants sur présentation d’une carte.
 
Le Conservatoire est une plateforme d’accueil pour des artistes d’ici et d’ailleurs. Cette série présente, par le biais de conférences et de concerts, les différentes recherches et créations de nos artistes résidents, qui touchent une pluralité de pratiques artistiques dans le domaine de la musique et du son.

Keine Kommentare:

Kommentar posten